pollution-air-coeur-261026-jpg_149790

La Chine est connue pour sa pollution quotidienne qui atteint parfois des pics affolants pour la population.

En France, depuis quelques jours, nous connaissons nous aussi le même problème et avons atteint un pic de pollution maximal.

La cause? Celle-ci

La météo joue contre nous. L'épisode actuel de pollution aux PM10 (particules dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres) est favorisé par des conditions anticycloniques, des nuits froides suivies de journées bien plus chaudes. La chaleur forme un couvercle : il retient au sol les polluants qui ne peuvent se disperser dans l'atmosphère.

Malheureusement, pas beaucoup de solutions pour remedier au problème.

Il en existe pourtant une mise à disposition des voyageurs.

En effet, pour palier a une hausse importante de polution, Jean-Paul Huchon a décidé en lien avec le gouvernement et en accord avec le STIF (syndicat des transports en Ile De France), d'offrir la gratuité des transports en commun en Ile deFrance à compter du Vendredi 14 Mars 5h30 jusqu'à la fermeture Dimanche soir.

metro

metro parisien

C'est donc tout le réseau RATP qui sera mis gratuitement à la disposition de la population.

Ainsi le métro, le RER, l'Orlybus, le Roissybus, l'Orlyval, mais aussi les bus et le tramway pourront être empruntés à loisir durant tout le pic de pollution.

Mais ce n'est pas tout, les Vélib' sont eux aussi accessibles gratuitement ainsi que les Autolib (seulement pour les abonnés).

Jean-paul Huchon espère ainsi sensibiliser les automobilistes en les invitant à laisser leur véhicule au garage.

C'est une mesure qui pourrait réduire le pic.

D'autres villes de France ont elles aussi pris cette initiative.

Ce sont donc les villes de Rouen, Caen, Reims et Grenoble qui ont leur réseau accessible gratuitement.

Alors, petit geste pour la planète, si vous avez la possibilité de le faire, utilisez les transports en commun car malheureusment les conséquences sur la santé sont importantes:

Des causes de maladies. Les particules peuvent provoquer de l'asthme, des allergies, des maladies respiratoires ou cardiovasculaires, et les plus fines d'entre elles (PM 2.5, moins de 2,5 micromètres), qui pénètrent dans les ramifications les plus profondes des voies respiratoires et le sang, ont été classées «cancérogènes certains» par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Merci pour votre attention!

 

à bientôt, 

signature_2